marion tellier  Marion Tellier

Qui est Marion Tellier  :     https://cv.archives-ouvertes.fr/marion-tellier

page Facebook : Marion Tellier – Études Gestuelles Et Didactiques

Mes recherches pour alimenter ce blog m’ont fait rencontré les écrits de Marion Tellier. Une fois de plus, je constate que les grandes idées ont toujours des racines communes. Comment ne pas retrouver l’intuition de Marcel Jousse , dans « l’anthropologie du geste », dans les écrits très intéressants de Marion Tellier ? La communication par le geste était au cœur de ses recherches au siècle dernier, c’est ce que j’ai retrouvé aujourd’hui chez Marion Tellier.

Certains se posent la question de l’utilité du geste pour apprendre. Certes, quand les élèves sont visuels, le geste viendra seulement en renfort de l’apprentissage, qui se fait aisément pour eux puisque nos méthodes d’enseignement sont majoritairement visuelles. Mais quand une personne – adulte ou enfant – présente un profil kinesthésique ou auditif, la gestuelle prendra alors une place indispensable pour un apprentissage solide. J’ai rencontré des enfants qui, sans la gestuelle, n’auraient jamais appris à lire !

Pour se lancer dans la Pédagogie Jean qui Rit, il faut commencer par étudier pourquoi c’est tellement important, qu’il ne s’agit pas d’une tocade pour faire autrement que les autres, mais bien d’un apprentissage qui utilise toutes les ressources psycho-motrices de l’enfant, ou de l’adulte. Par les articles de ce blog, nous essayons de vous apporter les outils pour mener votre réflexion sur le sujet, de sorte que vous puissiez et vous convaincre du bien-fondé de cette pédagogie, et avoir les moyens de l’expliquer à qui vous interroge, à commencer souvent par les parents !

Madame Marion Tellier, maître de conférence en didactique des langues à l’université d’Aix-Marseille, a fait des travaux très intéressants sur la gestuelle en pédagogie, notamment à travers l’enseignement des langues, et rejoint les intuitions fondamentales qui sous-tendent notre pédagogie. On rencontre encore des personnes qui pensent que Jean qui Rit est une méthode un peu « poussiéreuse », alors qu’elle se révèle d’une incroyable modernité.

« Plusieurs études et notamment une que j’ai faite avec des enfants, montrent que le fait de reproduire un geste en répétant un mot renforce la mémorisation lexicale. » (Marion Tellier)

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à lire ce texte : « Faire un geste pour l’apprentissage : le geste pédagogique dans l’enseignement précoce » en cliquant sur ce lien :

geste dans les apprentissages

 

(Texte et photo publiés avec l’autorisation de l’auteur)