DSC02560

Ces exercices sont destinés à l’éducation motrice fine de la main, essentiellement de sa tonicité, de l’assouplissement des articulations et de l’individualisation des doigts.
Matériel : un petit sac en tissu serré de 30 x 10 cm pour les petits et de 35 x 13 pour les grands. Le sac est rempli de sable mais n’est pas dur.

Exercices (en éducation, ne les commencer qu’à partir de la grande section et toujours en les simplifiant)
Laisser d’abord à l’enfant le temps de s’habituer à ce nouveau matériel.
Il le manipule mais ne doit pas le traiter tel un jouet.

 

L’enfant est assis, bien droit, il ne s’appuie pas à son dossier de chaise. Les jambes ne sont pas croisées.
a – exercices de rythme
– frapper des poings sur le coussin, les 2 ensemble, puis alternativement
– frapper avec les doigts, le poignet détendu, les 2 mains ensemble, puis alternativement
– sur l’air de Tambour, 1er temps, poings sur le coussin, 2e et 3e et 5e temps, doigts sur le coussin.
b – exercices d’assouplissement
– la main en complète décontraction, les doigts légèrement écartés et fléchis, frapper le coussin en souplesse (impression de rebondissement),
– la main est presque fermée : paume en l’air, le poignet libre, taper du dos de la main. Le coude ne bouge pas,
– 1er et 2e temps faire a et 3e et 4e temps faire b,
– mains posées à plat sur le coussin, ramener les mains vers le buste, en caressant le coussin avec les paumes
– même geste avec le dos de la main mais dans le sens latéral, en dirigeant amplement les 2 mains vers l’extérieur
– mouvements alternés de caresse du coussin par les faces dorsales puis palmaires des mains
c – exercices d’individualisation des doigts
Sur un rythme à 4 temps
– 1er temps, taper des poings sur le coussin, puis taper l’index, le majeur, l’annulaire, l’auriculaire (les autres doigts sont détendus)
– 1er temps, taper des poings, 2e, 3e, 4e temps, taper le majeur, faire travailler de même le 4e et le 5e doigts
– 1er temps taper des poings sur le coussin, 2e temps l’index, puis les poings, le majeur, les poings, l’annulaire, les poings, l’auriculaire, les poings
– même exercice en inversant l’ordre des doigts
Sur un rythme à 3 temps
– une main posée à plat sur le coussin, chaque doigt de cette main (sauf le pouce) est soulevé 3 fois par l’index de l’autre main. Le doigt est bien redressé, mais cette extension ne doit pas entraîner la paume de la main qui reste appliquée au coussin.
– une main posée sur le coussin. Exercice en 4 temps : 1er temps, chaque doigt se soulève à tour de rôle, 2e et 3e temps, l’index de l’autre main force l’articulation de la phalange, 4e temps, l’index raccompagne le doigt jusqu’au coussin pour éviter un relâchement trop brusque.
Même travail avec l’autre main.
– les 2 mains sont posées à plat sur le coussin. Successivement les 2e, 3e, 4e, 5e doigts des 2 mains se soulèvent en extension complète et reviennent sur le coussin, 3 fois de suite.
– coudes posés sur la table, les avant-bras verticaux, le pouce va rencontrer successivement les autres doigts en un geste de pince, assez rapide et sans pression.
On fera varier l’ordre des doigts, par exemple : pouce et 2e, pouce et 3e, pour et 4e, pouce et 5e, puis le 1er et le 3e, le 1er et le 5e, le 1er et le 2e, le 1er et le 4e…

 

d – Exercices de pression
– opposition du pouce et des 4 doigts. L’avant-bras gauche est posé sur la table près du côté du coussin. La main droite, placée à l’extrémité gauche du coussin, empaume celui-ci, puis se détend, selon un rythme permettant cette alternance de contractions et de détentes.
4 pressions sont effectuées en glissant la main le long du coussin.
La main gauche, elle, travaille de droite à gauche. Air : Petit Ours.
Tout de suite après cet exercice, faire décontracter les mains : geste d’égoutter ses mains devant soi ou au-dessus de soi. Air : Gouttelettes de pluie;
– opposition du pouce et de chaque doigt. Pouce et index vont serrer le coussin, puis pouce et majeur, pouce et annulaire, pouce et auriculaire.

 

Remarque :
Ne pas faire faire toute cette série d’exercices le même jour. Bien doser et répartir les exercices de façon à ne pas provoquer de contractures et s’assurer que la main de l’enfant au repos est véritablement détendue. Même sans coussin les exercices peuvent être réalisés en se servant par exemple de l’avant-bras (le gauche pour le droitier qui fait travailler la main droite)

Ouros est l’Association créée par Madame Arlette Mucchielli à la dissolution de l’Association « le Bon Départ » en France. Madame Mucchielli a mis son travail en ligne quand elle a cessé ses activités, ce dont je la remercie.