En 1952 ou 1953, donc après la mort de Théa Bugnet, un film a été réalisé pour montrer de manière concrète ce qui se vivait dans l’école de Bréda (Pays-bas). Il s’agit d’un film -en néerlandais! – mais qui nous montre combien nous sommes dans la préparation de ce que sera un an ou deux plus tard notre Pédagogie jean qui Rit.

Nous y voyons tout ce que nous répétons chez Jean qui Rit: le mouvement doit d’abord se faire EN GRAND avec tout le bras, pour préparer le geste fin de l’écriture. Rappelons-nous : dans cette classe, il n’y eut aucun échec à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture…

Nous y voyons les comptines gestuées, les exercices au coussin de sable, l’écriture chantée et rythmée, le travail main droite-main gauche-deux mains ensembles-yeux fermés, et de nombreux exercices psychomoteurs, d’après lesquels on comprend pourquoi Marie-Brigitte Lemaire dit : « une classe Jean qui Rit » est une classe qui bouge!