justine ward

La Méthode Ward semble complètement reléguée aux oubliettes de l’histoire de la musique, de notre point de vue franco-français. Il est donc intéressant de voir qu’ailleurs, elle n’a rien perdu de son intérêt. Elle est actuellement encore enseignée aux Philippines, aux futurs  professeurs.

Il serait aussi très intéressant de chercher comment la Méthode Ward a inspiré Maurice Martenot quand il a créé sa célèbre Méthode (1). Il s’agit là d’un travail sûrement passionnant mais qui s’éloigne un peu trop de Jean qui Rit. Je laisse donc les spécialistes se pencher sur la question.

Voici traduit de l’anglais la présentation du cours sur la Méthode Ward  enseignée par le MAPEH aux Philippines (2)

I) Objectifs

II) Description

III) Techniques de base de l’enseignement Ward

IV) Suggestion d’activités


I) Objectifs

  1. Donner l’occasion de développer les capacités de concentration et d’écoute.
  2. Utiliser des mouvements du corps pour montrer la rythmique de la musique.
  3. Expérimenter le plaisir de chanter.

II) Description

La technique préconisée par les leçons Ward n’est pas de donner la musique comme un travail théorique ou comme un travail de mémoire, mais de donner quelque chose qui anime la vie émotionnelle et qui conduit à affiner au mieux le sens de l’esthétique.

La méthode Ward est le résultat de dix ans d’études approfondies et d’expérimentation par Justine Ward et l’équipe de spécialistes de l’Institut de musique sacrée  de New-York Pie X. Justine Ward a présenté son enseignement en huit volumes. Chaque volume est accompagné d’un guide du professeur, de schémas imprimés, d’ensembles de musique enregistrée, de sept volumes de chansons pour enfants, et des plans de leçon.

Chaque volume de la série suit une progression qu’il faut respecter.

III) Techniques de base de l’enseignement Ward

a) des plans de leçons préparées

Chaque volume de la série Ward a des plans de leçon préparés qui contiennent l’ensemble des activités et la pédagogie à enseigner chaque jour.

L’objet de la leçon est présenté à travers un ensemble d’apprentissages musicaux qui suivent ce plan :

  1. travail vocal
  2. intonation
  3. test d’écoute
  4. rythme
  5. test visuel
  6. dictée rythmique
  7. travail dirigé
  8. création
  9.  chant

b) les gestes rythmiques de Ward

Les gestes rythmiques de Ward ont été mis en place pour développer la perception de l’alternance des mouvements d’élan de repos (« arsis – thesis »). Ceci est fait sans chanter. Après avoir acquis les gestes, les élèves chantent en même temps qu’ils font les mouvements.

Geste 1 et 2 : Les gestes sont faits pour les rythmes les plus simples, la pulsation vers le haut et le bas sont de durée égale.

ward philippine 1

Geste 3 : Il s’agit d’un geste legato en courbe qui commence sur la pulsation haute et qui bouge alternativement de gauche à droite et de gauche à droite.

ward philippines 2

Geste 4: Il correspond au mouvement arsis-thésis. Les mouvements d’arsis correspondent au début des phrases, à la progression ascendante de la mélodie et pour redonner l’élan. Les mouvements de thésis correspondent aux mélodies descendantes, aux passages détendus, les notes longues et la fin de la phrase.

ward philippines 3

 

Geste rythmique 4 : Le geste peut contenir deux ou trois pulsations. Motifs rythmiques pour pulsation 2/4 ou 3/4 (rythme composé).

a) trois arsis, une thésis

ward philippines 4

b) deux arsis, deux thésis

ward philippines 5

c) une arsis, trois thésis

ward philippines 6

d) une arsis, une thésis, une arsis

ward philippines 7

Notation des doigts de Ward

ward philippines 8

(auriculaire – annulaire – majeur – index – pouce – 2 pouces – index – majeur)

Gestes de la main de Ward (gamme)

très haut : DO

au dessus du front : SI

un peu au dessus du front : LA

ward phillipines 9

sur le front : SOL

au dessus de la bouche : FA

au menton : MI

à la poitrine : RE

à la taille : DO

 

 

IV) Activités suggérées

1) Les exercices moteurs sont présentés comme des jeux : hocher la tête, toucher l’épaule, agiter la main…

2) Le plaisir et la participation des enfants sont nécessaires pour la découverte des symboles musicaux.


Annexe : exemple de plan de leçon.

I) Objectifs

A la fin de la leçon, les élèves devront :

  1. savoir décrire ce qu’est un canon
  2. avoir suivi les instructions au court de l’activité
  3. s’être amusés en chantant un canon avec des mouvements corporels

II) Sujet

  • Thème : le canon
  • Matériel :
    • chant en canon en deux parties : ‘Frère Jacques’
    • une cassette
    • un mélodica ou autre instrument de ce genre

III) Déroulé

  1. activités préliminaires
    1. motivation : susciter l’intérêt
      1. discussion brève sur le cycle de l’eau
      2. chanter la chanson « rain, rain go away » (« il pleut il pleut bergère »)
  2. activités
    1. corps de la leçon
      1. présentation – discussion
        • chanter en canon
        • apprendre la chanson ‘Frère Jacques’
        • diviser la classe en deux et chanter en canon à deux voix
        • définir le guide standard pour chanter : s’asseoir correctement, chanter en voix naturelle, s’imprégner du texte
        • le professeur introduit ce qu’est un canon
      2. formalisation du concept
        • le canon est une forme de chant répétitif dans lequel la mélodie est chantée de telle façon que chaque groupe commence à chanter à des points différents et termine l’un après l’autre en fonction du nombre de répétition.
      3. Activités d’apprentissage
        • faire les groupes,
        • chanter ‘Frère Jacques’
        • faire les mouvements : interpréter la chanson.

La classe est divisée en trois groupes :

  •  1er groupe : interpréter le canon avec les mouvements corporels
  •  2ème groupe : chanter la chanson après deux mesures et imiter les mouvements du 1er groupe
  • 3ème groupe : chanter la chanson après la 3ème mesure et imiter les mouvements du 2ème groupe.

Rappel

  • suivre les nombres écrits sur la partition
  • garder la pulsation
  • regarder les autres pendants les mouvements
  • écouter les autres pendant le chant
  • faire sa partie correctement

IV) Évaluation

La performance des élèves va être notée de la façon suivante  :

  • 10 : excellent
  • 7 à 9 : très bon
  • 5 ou 6 : bon
  • 4 et moins : besoin de progrès

V) Devoirs

Mémoriser le canon et être prêt pour une présentation de groupe.

Frère Jacques

ward philippines 10


(1) « Principes fondamentaux d’éducation musicale et leur application »  –  Maurice MARTENOT – Ed. Magnard 1970

(2) « Music Art physical education and Health Education » – Extrait du Module 6.8. La leçon 5 porte entièrement sur la Méthode Ward

voir: https://wwwslideshare.net/knowellton/module-68-mapeh