howard gardner

Un grand merci à Yolande Peigné, institutrice à Angers, Docteur en Sciences de l’Éducation, qui nous fait part de cette analyse qui corrobore ce que nous vous présentons Brigitte et moi depuis quelques mois. Les personnes qui hésitent à se lancer ou qui cherchent des appuis solides pour faire valoir leur choix de JQR auprès de leur hiérarchie trouveront ici de solides arguments.

« Nous le savons tous, c’est une lapalissade, les élèves sont tous différents : ils n’ont pas les mêmes acquis scolaires, pas les mêmes codes culturels, pas les mêmes expériences vécues ni le même style cognitif… et j’en passe!

La pédagogie Jean qui rit, par sa diversité de propositions didactiques permet de répondre au profil pédagogique (Antoine de La Garanderie) ou à l’intelligence  (Howard Gardner) de chaque élève. Les propositions autour du rythme, du chant, du silence… et de la phonomimie permettent à chacun de trouver ce qui est le plus efficient pour lui.

Les intelligences multiples nous font comprendre qu’il n’y a pas une intelligence mais des intelligences et comme rien n’est joué avant 6 ans, en tant qu’enseignants, nous avons la responsabilité non seulement d’utiliser des outils qui permettent à tous les enfants d’apprendre à lire et écrire mais également des outils qui développent au mieux leur cerveau.

En 1983, Howard Gardner introduit une nouvelle façon de comprendre l’intelligence des enfants en échec scolaire aux États-Unis. Ses recherches ont permis une nouvelle approche du concept d’intelligence en intégrant l’infinie diversité des capacités humaines, et ceci dans toute culture et dans tout contexte social. Il aurait préféré utiliser le terme d’aptitudes ou de talents mais pour être sûr d’être entendu, il a utilisé le terme d’intelligence!

Arrêtons nous donc un instants sur ces huit intelligences et observons comment la pédagogie Jean qui rit y répond depuis de nombreuses années!

En utilisant l’oreille, l’œil et la main, de façons variées et répétitives les outils (1) Jean qui rit répondent de façon très spécifique aux intelligences :

  • verbale linguistique : jouer avec les mots, raconter des histoires…
  • musicale : fredonner, battre du pied, chanter, danser…
  • kinesthésique : apprendre en bougeant…
  • visuelle : travailler dans l’espace, percevoir le monde avec précision…
  • logique : ordonner le monde, faire des inférences…
  • intrapersonnelle : avoir une bonne connaissance de soi à l’aide de la minute de silence

 

Quant à l’intelligence naturaliste, un bout de jardin ou des jardinières sur le rebord des fenêtres permettront de favoriser encore mieux la dernière intelligence décrite par Howard Gardner : l’intelligence interpersonnelle. Car avoir appris à lire/écrire/compter dans la sérénité permet aux élèves de connaitre leurs atouts et leurs faiblesses, de savoir réfléchir, méditer et ainsi de rentrer facilement en relation avec les autres. En apprenant de cette façon, ils auront toujours envie d’en savoir plus sur le monde qui les entoure ; ils auront également compris qu’ils iront plus loin dans leurs connaissances s’ils explorent l’univers proche et lointain avec les autres.

Nos élèves de cycle 2 maitriseront le domaine 1 du socle « les langages pour penser et communiquer ainsi que le domaine 3  » la formation de la personne et du citoyen » car nous leur auront appris  « à développer la confiance en soi et le respect des autres »

Donc n’hésitons pas à poursuivre notre enseignement avec la pédagogie Jean qui rit, à la faire connaitre et à nous former pour affiner nos compétences professionnelles! »

Pour aller plus loin :

Aberkane, Idriss (2016) Libérez votre cerveau. Paris. Robert Laffont.

Daudelin, M. (2006). Apprendre à sa façon. 70 activités pour exploiter les intelligences multiples en classe. Montréal. Chenelière Éducation.

Garas, V & Chevalier, C. (2013). Guide pour enseigner autrement selon la théorie des intelligences multiples. Cycle 2. Paris. Retz.

Howard, Gardner (2004). Les intelligences multiples. Paris. Retz.

La Garanderie de, Antoine (1993). Les profils pédagogiques. Paris. Bayard

Toscani, Pascale ( 2013). Les neurosciences au coeur de la classe. Lyon. Chronique sociale

Bulletin Officiel. Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. 2016


(1) Vous trouverez ce que Yolande nomme ici « outils » Jean qui Rit dans l’onglet « ma pratique JQR » de ce blog, qui vous présente les sept ‘piliers’ de la méthode, ses ‘outils‘: