ikastola                        école diwan

école alsace          école calendreta

école catalane                langue corse

Pour celles et ceux qui ne le savent pas, il existe en France un certain nombre d’écoles proposant une immersion dans la langue régionale locale, ce qui permet aux enfants d’être bilingues (français/langue régionale) dès la petite enfance.

Elles ont l’avantage d’ancrer les enfants dans une culture, ainsi que de conserver ces langues qui sont un patrimoine vivant ; le jour où elles seront oubliées seront oubliées des grandes pages de notre culture et de notre histoire de France.

Qui plus est, il est maintenant prouvé que les enfants qui ont appris une langue régionale ont de meilleurs résultats scolaires, du fait d’une plus grande sollicitation et de de l’adaptation que cet apprentissage exige.

Vous enseignez dans ce type d’école, donc pas de Jean qui Rit pour vous? Quel dommage!

Détrompez-vous! Jean qui Rit est adaptable à toute langue phonémique.

Il faut juste vous lancer, et nous vous aiderons si nécessaire! Commencez par lire l’article ‘Jean qui Rit’ en Equateur, et vous verrez qu’il est possible de profiter de Jean qui Rit en breton, en basque, en occitan, en corse ou en alsacien.

Voici en résumé la marche à suivre:

Vous listez les phonèmes de la langue, vous en créez gestes, histoires et prénom, exactement comme Grosselin, vous faites poser les enfants devant l’objectif, et vous avez du Jean qui Rit sur mesure, avec tous les bienfaits de l’apprentissage visuel, auditif et gestuel.

Pour les plus enthousiastes, il restera à sélectionner quelques comptines dans la langue enseignée, et d’y ajouter la gestuelle, exactement le travail qu’a fait Nettie Keulaars pour Jean qui Rit (cf article sur Madame Bugnet et la motricité).

Et pour l’écriture chantée, au lieu de ‘et 1 2 3’ vous chanterez « un, dus, tres »

ou « unan, daou, tri » ;   ou …….      Facile non?

france-langues

N.B. Le francique, ou platt, n’a pas d’école spécifique, mais est proposé comme option « langue régionale des pays mosellans ».

Pour le flamand, seules 4 écoles tentent de faire revivre cette langue régionale.