La phonomimie Borel Maisonny est très répandue dans les écoles, parce que c’est la seule qui a été transmise dans les dernières décennies par voie livresque. Marie-Brigitte LEMAIRE, conceptrice de la pédagogie JQR, n’a pas jugé bon en son temps de transmettre sa méthode par le moyen d’un livre. Le guide pédagogique JQR est très récent (2009) et assez peu connu. Cela ne veut pas dire que la gestuelle Borel-Maisonny soit la mieux adaptée aux débutants lecteurs. Mon expérience me fait souvent rencontrer des enfants à la peine en apprentissage de la lecture alors que l’institutrice utilise Borel-Maisonny.

Comme le fait justement remarquer l’internaute « inaudito veritas » dans le blog « petits homeschoolers.blogspot.fr » le 24 octobre 2014:

« la méthode de lecture Borel-Maisonny est très en vogue pour les enfants »dys », mais la généraliser tend de mon point de vue à donner des béquilles à un enfant avant même de lui apprendre à marcher ».

Il s’agit bien en effet d’une méthode de rééducation, qui n’a rien à voir avec la phonomimie de Grosselin utilisée par Jean qui Rit. Cette dernière fait appel à l’imagination et au concret de la vie des enfants, et est donc plus adaptée aux primo-apprenants.

Je reste très dubitative quant au soutien efficace de la gestuelle de Borel Maisonny, qui présente une gestuelle tellement voisine parfois qu’elle ajoute une difficulté pour des primo-apprenants avec des gestes identiques comme ceux-ci:

bm_unbm_ubm_ou

Il suffit de savoir qu’il y a ci-dessus un, u et ou. Pour l’enfant, il s’agit du même geste…

Pour ma part, lorsqu’un enfant m’est confié par les parents parce qu’il peine à l’apprentissage de la lecture, même s’il fait Borel-Maisonny à l’école, je fais intégralement JQR. Cela ne pose aucun problème, tant la phonomimie de Grosselin est préférée par l’enfant. Je lui précise que Maîtresse fait d’une façon, moi d’une autre, c’est comme s’il était « bilingue » gestuellement. Le geste reste un passage, une étape qui sera d’elle-même abandonnée par l’enfant, progressivement. Il commence par ne plus faire les gestes des lettres parfaitement acquises, passe par une étape où il ne fait que les gestes dont il a encore besoin pour trouver le son, puis enfin abandonne tout geste. J’ajoute que pour des enfants auditifs ou kinestésiques, l’apprentissage par le geste est une étape indispensable. Certains enfants, sans la gestuelle, n’auraient jamais appris à lire…

guide-jqrd

pour 37€, vous avez tout Jean qui Rit expliqué…et si cela vous parait difficile à mettre en place, nous sommes là pour vous aider!