Alicia et Vincent sont partis comme volontaires « inigo » en Equateur il y a quelques années,au service des écoles de l’Association Fe y Alegria. Voici une rapide présentation de leur expérience  avec JQR.

guyaquil5

Formation des institutrices

guyaquil4                           guayaquil-uguayaquil1

La phonomimie a été transposée pour la langue espagnole, différente par les phonèmes et la signification sociale des gestes, et toutes les cartes refaites.
PROJET  LECTURE  ÉCRITURE :  Jean qui rit !

« Les choses avancent…et notamment le projet de lecture et écriture: Jean qui rit!

« Après nos différentes rencontres à Quito, j’ai senti l’envie et la possibilité de monter un projet en lecture et écriture dans les classes de Guayaquil. Depuis plusieurs années, j’entendais parler de “Jean qui rit”. Après m’être renseignée et avoir observé une amie enseignante la pratiquer dans sa classe de CP en France. J’ai profité de mon congé de maternité l’année passée pour suivre la formation. Tous les échos de cette méthode semblaient probants aussi bien en France, qu’en Afrique qu’au Chili. J’ai donc sauté sur l’occasion pour monter un projet “Jean qui Rit” à Guayaquil.

« Il a fallu dans un premier temps contacter la fondatrice de Jean qui Rit qui a tout de suite été emballée par le projet . Puis, le travail a commencé : présenter le projet, traduire la méthode en espagnol, contextualiser la méthode, former les enseignantes puis suivre les enseignantes!

« Présenter le projet au directeur, aux enseignants, à l’équipe des pédagogues a été très agréable et très motivant. Tous ont tout de suite adhéré au projet et m’ont donné leur feu vert ! C’est le côté merveilleux d’ici “todo es posible”…ainsi 3 enseignantes, Angelita, Lorena et Mercedes ont commencé dans leurs classes de CP l’apprentissage de la lecture avec Jean qui rit ¡ Mais avant ça il a fallu…

guayaquil1

« Se mettre en contact avec Maricarmen, une chilienne qui pratique dans sa classe la méthode Jean qui rit. Puis, il fallait aussi ajuster la méthode…au contexte ¡ C’est là où Camille, photographe, qui fait actuellement le tour d’Amérique du sud avec Pierre m’a aidée lors de son passage sur Guayaquil. On a refait toute la phonomimie, c’est à dire une photo (d’un enfant faisant un geste) pour chacun des sons …Merci Camille ¡

« Puis Formation formation…le tout en espagnol.

« Petit à petit la confiance s’est installé avec les enseignantes qui m’ont ensuite aidé à ajuster la méthode au milieu social des enfants de Fe y Alegria.

« Première visite de classe… »oh la la » …quelques techniques à partager avec mes enseignantes comme : Comment ramener la classe au silence, apprendre aux élèves à lever la main pour prendre la parole…puis, après de nombreuses observations, discussions et échanges…

« Petit à petit l’oiseau a fait son nid…ça prend bonne tournure et je suis confiante…

« Avec notre mentalité d’européen il est dur de réduire son niveau d’exigence et se satisfaire des fleurs déjà écloses, mais je crois que vraiment on est sur la bonne voie ! =)
Maintenant on attend les résultats ! L’outil d’évaluation mis en place par Vincent va nous permettre je pense d’avoir une idée des effets de la méthode dans les classes ici ! »

guyaquil6

 

Voilà comment on peut se lancer dans JQR: on se forme, on forme, on se lance…et ça marche!

(publié avec l’accord d’Alicia)