enfantsauvageune-309689-jpg_191733

Les études au sujet de Victor, l’enfant sauvage de l’Aveyron, n’ont jamais réussi à élucider si Victor avait peu progressé en matière de langage parce qu’il avait passé les années de son apprentissage dans les forêts du Tarn et de l’Aveyron, ou s’il s’agissait d’un enfant abandonné récemment parce que présentant des troubles de la personnalité, ou encore s’il s’agissait d’un enfant martyr.

Mais à étudier le travail de Maria Montessori (1870-1962), à chercher comment elle avait eu cette intuition géniale quant aux apprentissages, voilà ce que l’on découvre (merci, Céline Alvarez, d’avoir ainsi « piqué » ma curiosité!)

Maria Montessori s’est inspirée directement pour son matériel pédagogique -celui qu’on utilise aujourd’hui!- des travaux de Edouard Seguin (1812-1880), qui fut l’instituteur de ceux qu’on appelait les »idiots ». Le père d’Edouard Seguin était condisciple de Jean Itard (1774-1838), celui-là même qui instruisit Victor. Jean Itard, pour exercer les facultés intellectuelles de Victor, construit un matériel pédagogique ingénieux et personnalisé. Ce matériel sera repris par Edouard Seguin, qui, selon Maria Montessori, a « le mérite d’avoir un système complet d’éducation pour les enfants déficients ».

Seguin à la suite de Jean Itard, invente les jeux pour discerner les timbres des voix, les odeurs, les saveurs, les couleurs et les formes, tableaux à double entrée, blocs logiques pour les notions de forme, de couleur, d’épaisseur, jeux pour les apprentissages de la lecture et du calcul…tous matériels que Maria Montessori reprendra à l’identique.

Pour de sombres histoires d' »ego » et de financement, Seguin partit aux Etats-Unis où il reçut la consécration, tandis que ses travaux furent poursuivis en France par Désiré Bourneville (1840-1909), dont la vie fut tournée vers l’éducation des personnes portant une déficience intellectuelle.

Voilà comment la souffrance de cet enfant sauvage est à l’origine des découvertes pédagogiques qui influencent tellement notre quotidien. Si le sujet vous intéresse, vous lirez avec intérêt les conférences de Yves Jeanne, Maître de conférences en sciences de l’éducation à l’université Lumière-Lyon2. (voir Cairn-Info)